A propos de l’avant-garde, Jacques Perret

 

Les hommes qui prétendent incarner l’avant-garde

« pensent que le progrès va toujours dans le même sens et qu’il suffit de renchérir sur l’idée de la veille pour garder son avance. Mais le vrai novateur est celui qui, flairant l’impasse minée, rebrousse chemin ».  1953 

 

Jacques Perret, (2006), Chroniques, Arcadia éditions, p.43

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s