La petite poule rousse, fable socialiste

Il était une fois une petite poule rousse qui grattait le sol près de la grange, jusqu’à ce qu’elle trouve quelques grains de blé. Elle appela ses voisins et leur dit : « Si nous plantons ces grains, nous aurons du pain à manger. Qui m’aidera à les planter? »

« Pas moi », dit la vache.

« Pas moi », dit le canard.

« Pas moi », dit le cochon.

« Pas moi », dit l’oie.

«Alors, je le ferai », dit la petite poule rousse. Elle le fit. Le blé poussa et mûrit, jusqu’à devenir bien doré. « Qui m ‘aidera pour la récolte ? », demanda la petite poule rousse.

– « Pas moi », dit le canard.

– « Ce n’est pas dans mes qualifications », dit le cochon.

– «Je perdrais mon ancienneté », dit la vache.

– «Je perdrais mes allocations chômage », dit l’oie.

– «Alors je le ferai », dit la petite poule rousse, et elle le fit.

Enfin, vint le moment de cuire le pain. « Qui m’aidera à cuire le pain ? », demanda la petite poule rousse.

– « Cela m’obligerait à faire des heures supplémentaires », dit la vache.

« Je perdrais mes avantages sociaux », dit le canard.

«J’ai toujours été assisté, et je ne l’ai pas appris», dit le cochon.

« Si j’étais la seule à participer, ce serait de la discrimination sociale », dit l’oie.

« Alors, je le ferai », dit la petite poule rousse. Elle fit cinq miches de pain, et les montra à ses voisins.

Tous en voulaient et demandaient leur part- Mais la petite poule rousse leur dit : « Non, je peux les manger toute seule. »

– « Profiteuse », cria la vache.

– « Sale capitaliste », hurla le canard.

– «Je demande le respect de mes droits», ajouta l’oie.

Et le porc se contenta de grogner.

Ils peignirent le mot « Injustice » sur les banderoles et manifestèrent contre la petite poule rousse en lui criant au passage des obscénités.

Arriva un fonctionnaire qui dit à la petite poule rousse: « Tu ne dois pas être aussi cupide. »

« Mais j’ai gagné ce pain », dit la petite poule rousse.

« Exactement, dit le fonctionnaire, c’est ce qu’il y a de merveilleux avec le système de libre entreprise. Tout le monde à la ferme peut travailler et gagner autant qu’il veut. Mais selon les règles des gouvernements modernes, les plus productifs doivent partager leur production avec les paresseux.» Et ils vécurent tous heureux ensuite, y compris la petite poule rousse, qui dut dire poliment au fonctionnaire; «Je vous suis reconnaissante, je vous suis reconnaissante. » Mais ses voisins se demandèrent pourquoi elle ne fit plus jamais de pain.


Cette version de la célèbre fable enfantine a été écrite par Ronald Reagan et présentée, le 16 novembre 1976, sous le titre « La petite poule rousse des temps modernes. », à l’occasion de la chronique radio que le futur président américain a enregistré presque chaque jour entre 1975 et 1979. Ces chroniques (format 5 minutes) étaient relayées par 286 stations de radio chaque jour.

  • Extrait de Ronald Reagan, Écrits personnels, Le Rocher, 580 pages, 25 €. Valeurs Actuelles du 11 juin 2004 37

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s